Quel sac à dos pour un tour du monde ?

0

Pour un voyage au long cours, le sac à dos devient un peu notre nouvelle maison. Il faut donc qu’il soit à la fois spacieux et résistant pour contenir toutes les affaires nécessaires pour un tour du monde et faire face aux intempéries ; mais en même temps léger et confortable, car on le trimballe tout le temps et partout. Le choix de son sac à dos est donc P-R-I-M-O-R-D-I-A-L dans la préparation de son voyage. L’équation n’est pas simple !

Après avoir effectué des recherches sur tous les blogs de voyage et d’équipement possibles, nous avons opté pour les sac à dos Cilao. Cilao est une marque d’équipement de montagne destinée principalement à l’alpinisme et au ski de fond. Nous n’en avions jamais entendu parler auparavant et c’est un peu par hasard qu’on est tombée dessus. Pas mal de personnes nous ont posé des questions sur nos sacs-à-dos, nous avons donc décidé d’y consacrer un article. Mais plutôt que de vous faire un énième comparatif des sacs, on vous propose un petit retour d’expérience. Perso, on en est totalement satisfaites et c’est pour ça qu’on les recommande ! (Compte-tenu du contexte de blogueurs actuels, nous tenons à préciser que ce post n’est en aucun cas subventionné).

Quelles sont ses caractéristiques ?

Avant le départ

Nous avons choisi deux sac-à-dos Cilao iZi :

  • Tailles: S et M
  • Poids: 1295g
  • Contenance: 57L

Des sacs à dos ultra légers !

Après avoir essayé de nombreux sacs Au Vieux Campeur, les sacs Cilao remportent le prix de la légèreté ! Mais attention, légèreté ne rime pas avec manque de solidité. Ces sacs sont initialement destinés aux pratiquants de sports extrêmes. Ils sont donc bien résistants. D’ailleurs, jusqu’à présent, ils tiennent plutôt bien ! Autre détail important : ils sont disponibles en plusieurs tailles et conviennent à toutes les morphologies. Alice est toute fine et pas très grande (1m60, 45kg) et pour une fois (ENFIN!), il n’y a aucun problème de taille (généralement, le dossier du sac est trop long et donc la ceinture verticale de maintien trop basse).

Le maximum de confort

Nos sacs à dos sont vraiment confortables. La mousse des bretelles est super douce… même après 6 mois de voyage. Totalement ergonomique, on ressent beaucoup moins le poids du sac sur le dos comparé à d’autres voyageurs. La preuve ? 2 jours de treks dans la jungle avec nos sacs de 8kgs sur le dos.

Des sacs Transformers

Depuis notre départ, de nombreux voyageurs nous ont fait remarquer (l’air impressionné :P) que nos sacs semblaient étonnamment petits pour un long voyage. En fait, ils sont surtout hyper compacts. Au moins, cela force à bien organiser toutes nos affaires. On peut aussi agrandir ou rétrécir sa capacité. En serrant les sangles sur les côtés, le « gros » sac à dos peut aisément se transformer en « petit » sac de jour. Magie Magie…

Sa couleur

Bon, il est orange. A la base, on était partie sur des sacs de couleurs plutôt sobres, afin d’être relativement «discrètes» dans nos déplacements (si donné que ce soit réellement possible). Mais au vu des autres avantages qu’offre ce sac, on a fait une concession sur la couleur. Et finalement, ça nous convient parfaitement. Il est quand même difficile de le perdre de vue ! Même si on est repérées en tant que touristes à 3km, personne ne peut nous les piquer sans qu’on ne le voit !

Sécurité et étanchéité

Ce sac Cilao n’est pas multi-poches. Contrairement aux autres sacs-à-dos classiques venant de Décathlon, il n’a pas de poches latérales, ni au-dessus, ni en-dessous. Pour attraper ses affaires, le seul accès est la poche principale qui s’ouvre par le haut, ce qui force à tout vider pour chopper ses chaussures qui sont tout au fond du sac – à moins d’avoir prévu le coup en les mettant à disposition. Seules sa sur-poche ventrale permet de caser des petites choses, et une poche intérieure pour son ordinateur/tablette si besoin. L’avantage (non négligeable), c’est que niveau sécurité, on est parées ! Un unique cadenas (ou deux pour les paranos) suffit à fermer complètement le sac. Sans oublier son étanchéité qui est renforcée. Durant les longs trajets en bus ou les treks dans la jungle, nos affaires sont safe et au sec. En 6 mois, on n’a jamais utilisé de housse de pluie (alors qu’on était en pleine mousson par endroit). Initialement prévu pour crapahuter dans la neige, le sac est bien imperméable, et même ses fermetures éclairs sont conçues pour ne pas laisser l’eau passer.

L’autre détail qui fait qu’on adore ce sac, c’est que grâce à son look si particulier, beaucoup nous prennent pour des motardes. Et nous on aime bien se sentir badass comme ça :)

Le prix

Il reste que ce sac est un peu (beaucoup) cher comparé à tous ceux qu’on peut habituellement trouver. Par contre, c’est un très bon investissement. Avec lui, vous êtes prêts à affronter tous les temps et pour de nombreuses années. Vu la qualité, on peut vous affirmer que vous ne le verrez pas se décomposer de si tôt ! On vous rediras ça dans 6 mois, mais vu comme ça, ils m’ont tout l’air d’être les Eastpack des sacs de backpackeurs. Le bonus ? Le sac est made in Europe 

Avoir le sac c’est bien, mais maintenant il faut le remplir ! Retrouvez tout notre matériel dans l’article: Que mettre dans son sac à dos pour un tour du monde ?


PDF page
Share.

About Author

Alice & Amandine

Âgées de 22 ans, nous sommes respectivement étudiantes en master de Marketing Digital (Alice) et de Droit International (Amandine). Ensemble, nous avons décidé de voyager pendant un an, afin de découvrir des projets innovants à travers le monde. Passionnées de voyages, nous aimons partir à l'aventure.

Leave A Reply